Message à Sabia … Message pour les autres : Foutez lui la paix !!!

J’envoie, en toute modestie, un message à Monsieur Sabia suite à son commentaire au sujet de ce que la Caisse doit faire dorénavant : « agir avec un esprit fiduciaire authentique en procurant un rendement ajusté au risque et au passif des déposants”

Mon message : Le rendement ajusté au risque, c’est exactement ce que les dirigeants précédents de la Caisse faisaient et c’est exactement ce qui a causé les comportements qui ont créé les pertes.

À mon avis, si vous voulez vraiment agir en Fiduciaire, en bon père famille, il faut retourner aux sources encore plus que ça. Les méthodologies statistiques de calcul de l’ajustement des risques sont non-spécifiées sur le plan statistique, inappropriées sur le plan économique et mal utilisées pour l’horizon de placement d’une caisse de retraite.

Faire les bonnes choses de la bonne façon pour faire grossir notre bas de laine à risque raisonnable serait, je dois avouer, suicidaire sur le plan marketing et politique. M. Sabia devrait agir selon des critères à long terme. Même les lois des caisses de retraite rendent cela difficile au lieu d’encourager l’investissement prudent à long terme.

La meilleure chose que nous pourrions faire pour le président de la Caisse, quel qu’il soit, c’est de lui foutre la paix au sujet des rendements réalisés à court terme, et au sujet des méthodes statistiques d’évaluation du risque (qui ont d’ailleurs causé la crise financière mondiale), afin de mettre l’emphase plutôt sur l’analyse du RISQUE ÉCONOMIQUE.

Résumé : laisser de côté les risques statistiques et mathématiques à court terme (de 3 mois à 5 ans), et concentrer sur le risque économique des investissements de la caisse ainsi que leur rendement potentiel à long terme (de 3 ans à 30 ans)

Les médias et les autres qui veulent scruter à la loupe les performances de plus en plus à court terme de la Caisse vont créer l’effet inverse de ce qu’ils recherchent : plus de spéculation, de risque et de pertes.

Ce contenu a été publié dans Blogue LesAffaires.com. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.