TSX en panne?

La bourse de Toronto est en panne à cause de systèmes … La journée est plutôt tranquille sur les marchés mondiaux mais si quelqu’un doit vendre aujourd’hui, que faire ?

À moins que les titres soient listés à New-York comme les banques canadiennes, rien !

Ce manque de liquidité et impossibilité à transiger est un des facteurs négatifs qui étaient présent en 1929 durant la crise et que nous ne devons pas subir aujourd’hui. Les gens devaient envoyer des commandes de vente ou achat et savaient seulement le lendemain si la transaction était passée. Les dernières transactions étaient compilées plusieurs heures après la fermeture. Ceci laissait beaucoup de place à la fraude et aux manipulations des prix de fermeture.

Les Américains ont récemment approuvé des délais de une demie-heure je crois pour enregistrer des transactions effectuées autour de l’heure de fermeture des marchés. Hmmm…

Il ne faudrait pas que les systèmes gèlent une journée de panique à la baisse ou à la hausse. Mais dans une crise, toutes sortes de choses se mettent soudainement à aller mal car les budgets sont coupés et les gens agissent sur les nerfs et l’adrénaline.

J’ose espérer que les autorités concernées vont s’assurer que les arrêts de transactions ne viennent pas s’ajouter à la liste déjà longue des risques.

Ce contenu a été publié dans Blogue LesAffaires.com. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.