L'économie mondiale à un point de risque maximum (Ajout au blogue précédent)

Je tenais à citer cet article même s’il est en Anglais. Je veux vous montrer qu’il existe une multitude d’économistes, gestionnaires, journalistes et investisseurs sérieux et d’expérience qui partagent mes opinions. C’est très rare qu’autant de gens sont Bears ou négatifs. Mais n’allez pas trop vite succomber au dicton il faut acheter quand tout le monde est négatif. Tout d’abord, la plupart des investisseurs sont encore Bulls et optimistes.

Ensuite ce dicton n’est pas complet et devrait lire ainsi (je crois bien avoir répété ceci à chaque année depuis 1999): C’est le temps d’acheter quand tout le monde est négatif, ET ils ont vendus leurs actions à perte, ET les données économiques sont négatives, ET les baisses ont été substantielles dans le marché.

Portion de l’article:

The global economy is at the point of maximum danger
By Ambrose Evans- Pritchard
Last Updated: 6:53am BST 21/07/2008
Telegraph.co.uk (UK)

It feels like the summer of 1931. The world’s two biggest financial institutions have had a heart attack. The global currency system is breaking down. The policy doctrines that got us into this mess are bankrupt. No world leader seems able to discern the problem, let alone forge a solution.

The International Monetary Fund has abdicated into schizophrenia. It has upgraded its 2008 world forecast from 3.7pc to 4.1pc growth, whilst warning of a « chance of a global recession ». Plainly, the IMF cannot or will not offer any useful insights.
Its « mean-reversion » model misses the entire point of this crisis, which is that central banks have pushed debt to fatal levels by holding interest too low for a generation, and now the chickens have come home to roost. True « mean-reversion » would imply debt deflation on such a scale that would, if abrupt, threaten democracy.

The risk is that these same central banks will commit a fresh error, this time overreacting to the oil spike. The European Central Bank has raised rates, warning of a 1970s wage-price spiral. Fixated on the rear-view mirror, it is not looking through the windscreen …

Ce contenu a été publié dans Blogue LesAffaires.com. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.